témoignage-thérèse

Le témoignage de Thérèse, en Savoie : « Ephatta, c’est un bel apprentissage de ce qu’est la fraternité et l’accueil »

Je suis une jeune qui essaie de faire correspondre ses convictions religieuse, sociétales et environnementales avec son mode de vie… et temporairement je me suis lancée dans des études doctorales en géographie. C’est une situation qui appelle très souvent à se déplacer, soit dans le cadre d’un colloque, soit pour une formation. De coutume, le laboratoire finance en partie les déplacements ainsi que le logement lorsque qu’il est question de sorties programmées de longue date.

Pour rester en accord avec mes principes et l’expérience que j’ai du « terrain », j’ai fait le choix de privilégier les réseaux collaboratif et associatif. La valeur d’une rencontre, d’un partage, prend une place considérable dans ce que je peux expérimenter au quotidien dans la recherche. C’est pourquoi, j’ai cherché sur le net des réseaux (coachsurfing, ephatta) qui font la promotion de ces principes. J’ai pu bénéficier des services d’Ephatta lors d’un déplacement à Toulouse, où j’ai été accueillie pendant 4 jours par un jeune.

Chose inattendue, j’ai découvert dès le premier soir les réseaux associatifs montés par les jeunes à commencer par le groupe des jeunes pros, avant de terminer avec les jeunes de l’association Lazare. Et pour rendre la pareille, la soirée organisée après le congrès a été l’occasion d’inviter mon coloc à partager un moment de convivialité avec les jeunes chercheurs. Ephatta, c’est un bel apprentissage de ce qu’est la fraternité et l’accueil. Bien sûr à refaire…

Arvi’pâ

Bonsoir de la Savoie