Carine&MichelFR

Le témoignage de Carine et Michel : l’accueil fut très sympathique, insolite

Nous avons découvert l’existence d’une possibilité d’hospitalité chrétienne lors d’une petite réunion – Association non confessionnelle – en faveur des déplacements à pied et à bicyclette (précisément à St Juvat) par une femme qui avait fait le voyage de St Jacques de Compostelle ainsi que l’Europe à pied.

En tapant « hospitalité chrétienne » sur internet, nous avons découvert Ephatta. En pleine période de l’été, ça n’a pas été facile de croiser les propositions existantes pour séjourner à Paris et grande couronne, d’autant que les possibilités d’hébergement à Paris ne sont pas évidentes pour une famille de cinq, même dans les hébergements de communauté. A Chartres, nous n’avons pas pu faire de halte. Notre but était de partir en famille, voyage promis depuis longtemps aux enfants : Paris, Versailles, avant de poursuivre vers la Champagne pour déposer notre fils François dans un collège salésien (…)

Objectivement, nous avons été reçu par Gilles au Chesnay. L’accueil fut très sympathique, insolite. D’autant qu’ayant eu un problème majeur avec notre véhicule juste en arrivant au pied de l’immeuble. Miracle! Ce qui nous a valu des difficultés pour gérer la suite du voyage. Notre hôte nous a aidé et facilité la tâche : contacts téléphoniques… très dévoué.

A l’appartement, le confort y était pour se reposer chaque soir et une certaine autonomie a fonctionné. Notre hôte fut très disert sur plusieurs sujets avec un côté plaisant.

Une seule petite critique, l’encombrement de sa salle de séjour.

J’ai dû renouveler le voyage seul à Paris en Octobre pour aller chercher mon fils. Cette fois, je fut hébergé chez Patricia pour 2 nuits avant de rentrer en Bretagne. Je dois dire que j’ai vécu un moment de grande empathie avec cette personne, et son compagnon pour les dîners. Pour la petite histoire, j’étais logé dans la même rue où j’ai vécu quelques années à Paris précédemment. Beaucoup d’émotion.

Nous mêmes, nous envisageons de recevoir dans notre maison en cours de restauration. Il faut reconnaître que toutes les hypothèses de rencontre avec des personnes de conviction dans le partage, sont possibles, parfois singulières, créent des liens constructifs porteurs d’espoir, et soudent notre communauté de femmes et d’hommes (…).