chapèlevincennes

A la découverte des chapelles royales [2/2] : la sainte chapelle de Vincennes

Si vous empruntez la ligne 1 du métro parisien et que vous descendez au terminus « Château de Vincennes », vous tomberez sur cet imposant édifice royal qui connu de nombreux remaniements. En effet, ce palais eut plusieurs états passant de simple propriété pour la chasse à résidence secondaire sous Louis IX et finissant par être reconstruit et agrandi sous le règne de Charles V (1365-1380) qui en fit sa résidence principale.4

Cet édifice compte plusieurs espaces caractéristiques d’une forteresse royale. En vous avançant tout au fond de la cour, vous ne pourrez qu’être attirés par l’imposante silhouette du donjon, entouré d’une enceinte. C’est une tour de forme carrée accompagnée de quatre tourelles circulaires. Ces dernières servaient à la circulation des serviteurs. Le donjon était le lieu de résidence royale et compte huit étages, chacun ayant une fonction bien précise : certains étaient dévolus au roi et à la famille royale, d’autres pour les militaires ou les munitions. Vous pourrez visiter toutes les salles et vous rendre compte par vous-même de la vie de la famille royale, jusque dans ses pièces les plus secrètes.

Joyau du gothique flamboyant et symbole politique

Puis, en ressortant du donjon, vous pouvez à présent vous diriger vers la Sainte Chapelle, joyau de l’art gothique flamboyant. Cette chapelle a été conçue en 1370 mais elle ne fut inaugurée qu’en 1552 car les travaux furent très longtemps interrompus. Charles V s’est largement inspiré de la Sainte Chapelle de Paris. Le plan de ce bâtiment est donc semblable avec une abside, une unique nef et un narthex (sorte de vestibule). Il y a aussi deux petits oratoires, pour la reine et le roi ainsi qu’une sacristie et une annexe qui renfermait le trésor. En réalité, la forme de cette église reprend la forme d’un reliquaire car elle était destinée à renfermer les reliques de la Passion du Christ.

Si on se place à l’extérieur, on peut voir sur la façade occidentale (à l’ouest) une grande rose en vitrail faite de motifs dits de soufflets et de mouchettes, issu de l’art gothique flamboyant car leur forme ressemble à de petites flammèches. Enfin, il nous reste quelques vitraux du XVe siècle, qui ont réussi à résister à la tempête de 1999. Ces vitraux sont illustrés de thèmes bibliques comme l’Apocalypse de saint Jean. La Sainte Chapelle fut préservée jusqu’à nous car elle fut remployée plusieurs comme manufacture de porcelaine au XVIIe siècle, école militaire au XVIIIe siècle ou conservation des archives de l’armée pendant la Révolution.VINCENNES084_0_0

Le château et la Sainte Chapelle de Vincennes constituent un ensemble historique très précieux. Symboles du pouvoir politique et de l’importance du culte des reliques sous le règne de Charles V, ils sont encore aujourd’hui de très beaux témoignages historiques vivants.