amani-congo

Chrispin, un chef scout au Congo, nous présente son mouvement

Aujourd’hui, nous voyageons sur le continent Africain à la rencontre d’un jeune chef scout qui nous raconte le rôle important du scoutisme chez les jeunes congolaischristphin.

Bonjour, tu peux commencer par te présenter !

Bonjour ! Je m’appelle Amani Mulemaza Chrispin, j’habite à Bukavu, une ville de la République Démocratique du Congo sur la rive sud-ouest du Lac Kivu. J´ai 23 ans et j’ai 4 frères et sœurs.

Donc tu fais parti d’un mouvement scout ?

Je  suis un scout du groupe « NDP »  (Notre dame de la paix), depuis l’âge de trois ans. J’ai fait toutes les « étapes » d’un scout au Congo. J’étais louveteau de 1995 à
2005, « Troupard » à 2010, « Navigateur » de 2010 à 2013 et « Routier » de 2013 jusqu’à maintenant. Dans mon groupe, j’ai été désigné comme chef « de groupe social ». C’est le chef qui est chargé des relations avec d’autres groupes scouts (chargé des partenariats). Par exemple, cette année, nous nous sommes engagés à aider à monter un groupe scout dans le pays voisin du Congo, le Bujumbura.amani1

Pourquoi tu t’es engagé dans le scoutisme ?

Quand je suis arrivé chez les scouts, j’étais encore très petit. Mais maintenant, je ne regrette absolument pas. Cela m’a énormément appris. J’ai découvert la joie de la vie en communauté, une éducation basée sur le respect de soi même et des autres. Maintenant, le scoutisme continue à m’apprendre à rester un homme droit. Les autres scouts sont tous mes frères et ils sont présents dans les moments de ma vie, les bons comme les moins bons. Jamais nous n’abandonnerons un frère scout qui a des problèmes dans sa vie. Et enfin, je me suis engagé en tant que chef, car ayant fait ma promesse scout,  je devais servir Dieu et les autres. Pour moi, il est naturel de rendre ce que l’on a reçu, j’aide donc à l’éducation des jeunes  (vie en communauté, services, découverte de la nature, jeux…).

Quelles sont les missions du chef chez les scouts ?

Pour moi, la principale mission pour être chef scout, c’est être honnête dans ses actes et ses paroles. Car, pour pouvoir bien éduquer des jeunes, il faut être crédible avec soi même.  Les jeunes scouts que nous éduquons doivent vouloir devenir des bons chefs à leur tour. C’est pour cela que nous devons avoir un rôle « d’exemple ».amani2

Combien êtes-vous dans le groupe ?

Dans le groupe Notre Dame de La Paix,  nous sommes plus de 90 en tout.

En quoi consistent les sorties, les camps ?

Il y a des sorties plusieurs fois dans le mois et un camp d’été. Concernant les sorties, nous nous divisons en petits groupes et les chefs apprennent aux jeunes à vivre ensemble.  Une grande partie de l’éducation passe par la découverte de la nature. Découvrir ce qui nous entoure. Pendant le camp, les scouts apprennent des techniques particulières (nœud, construction en bois…) ainsi que la formation aux premiers secours. Pendant les camps, nous nous retrouvons tous ensemble et nous chantons et jouons beaucoup. Si un jeune apprend à vivre avec les autres (petits et plus grands), il s’en sortira dans la vie active. Il saura comment se comporter en dehors du scoutisme, c’est très important.amani3

Est-ce un mouvement confessionnel ?

Nous sommes les scouts catholiques du Congo mais nous accueillons tous les jeunes qui veulent s’engager dans le scoutisme.

Vous avez un projet concret pour votre groupe ?

Nous avons des projets assez classiques, comme la formation des jeunes à devenir des bons scouts en suivant les valeurs chrétiennes mais aussi devenir des artisans de paix partout ou l’on va (d’où le nom de notre groupe). Cette année, nous avons aussi un projet très propre à notre groupe. Nous essayons avec des petites actions de rendre l’eau potable à la population régionale. Il y a un grand tuyau dans la région qui passe par notre ville mais la population ne profite pas de cette eau.  Durant le camp, nous avons déposé des lettres destinées aux ONG afin d’obtenir de l’aide et de remédier à cette souffrance. Nous sommes encore dans l’attente de réponses. Si ces ONG acceptent de nous aider, nous pourrons enfin commencer à travailler pour que toute la population puisse accéder à l’eau potable.

amani4

Quel est ton plus grand rêve au niveau du scoutisme ?

Je dirai que mon plus grand rêve, est d’accomplir la mission que nous a confié le fondateur, Baden Powell. Pour que le scoutisme puisse faire grandir des jeunes et qu’il perdure dans le temps. Dans 15 ans, j’aimerais voir un louveteau en former un autre, c’est ça mon rêve.

As-tu des besoins particuliers ?14580417_1126744234105883_865491253_n

Oui bien sûr j’ai des besoins, comme tout le monde ici *rire*. Me concernant, j’ai déjà la chance d’être diplômé et j’espère bientôt commencer à étudier à l’Université au Burundi. Mais ce n’est pas facile, mes deux parents sont au chômage et ma maman est malade.

Nous avons besoin de matériel scout, d’ailleurs si je peux en profiter pour faire un appel à votre solidarité ! Si vous avez des tentes (légères), des uniformes scouts, des chaussures de marches, ou tout autre matériel scout (pas trop lourd pour l’envoi), qui ne vous servent plus, tout notre groupe serait vraiment très touché et heureux que vous puissiez nous l’envoyer à cette adresse: 

Chrisphin Mulemaza

République démocratique du Congo,

Province du sud Kivu, ville Bukavu,

Commune d´Ibanda

Aux scouts du groupe Notre-Dame de la Paix

14618662_1126757794104527_1039811061_o