Ephatta climat cop21

COP21 : repenser le tourisme pour préserver l’environnement

COP21 : repenser le tourisme pour préserver l’environnement

Depuis le début du 20ème siècle, la population mondiale n’a cessé de croître à un rythme accéléré : nous sommes passés de 2,3 milliards en 1950 à 7,3 milliards en 2015 !

Et depuis les années 2000, de nombreux pays à forte croissance démographique voient naître une classe moyenne dont le niveau de vie augmente chaque année (Chine, Russie, Brésil…).

Résultat ? Ce phénomène sociodémographique aura un impact sur le tourisme mondial. En effet, de plus en plus de gens auront les moyens de voyager. Ce qui ferait doubler les flux touristiques d’ici 2020 selon l’Organisation Mondiale du Tourisme !

Le développement du tourisme est sans aucun doute une bonne nouvelle pour les économies locales, les échanges culturels, la valorisation du patrimoine mondial…

Mais nous devons prendre conscience de ce phénomène. Si le tourisme continue à se développer à « vitesse grand V », c’est une crise démographico-écologique qui nous attend, en mettant en péril les plus beaux sites de nombreux pays dans le monde.

Alors, allons-nous continuer à bétonner les sites touristiques afin d’absorber ces vagues de tourisme éphémère ? Ou saisir l’occasion d’utiliser les modes d’hébergement alternatifs  pour voyager et consommer de manière plus écologique et responsable ?

Ephatta favorise le rapprochement entre les gens à travers l’esprit d’hospitalité. Mais sa vocation est aussi d’encourager le voyage responsable, en dehors des sentiers battus, en renouant avec l’hébergement tel qu’il a été pratiqué pendant des siècles : chez l’habitant.

Avec sa plateforme dédiée ephatta.com/COP21, Ephatta s’engage dans la COP21 afin d’héberger les « pèlerins climatiques » qui sillonnent les routes d’Europe et se retrouveront à Paris en décembre prochain !